L’économie pour les nuls

Petite leçon d’économie pour les «archi nuls», par un non moins nul

Une crise boursière fait toujours se poser la question :
« Mais tout cet argent perdu par la bourse, que devient-il ? Où va-t-il ?».
C’est une bonne question, qui renvoie déjà à ce qui détermine la valeur des choses.
Une maison, un tableau, une action boursière… ont une valeur liée au coût de leur fabrication (elle-même liée aux mêmes critères), à la valeur de l’entreprise et à son bilan (les 2 sont liés aussi), et beaucoup de cette valeur est liée à la loi de l’offre et de la demande, dite « du marché », ainsi qu’à une part de « mode ».
Bref, la valeur des choses en argent, est très relative, suggestive et fluctuante, voire totalement abstraite, une question de convention en quelque sorte. Et l’argent qui leur est attaché est en fait virtuel, c’est encore plus évident pour les valeurs boursières. C’est vrai pour tout ce qui peut s’acheter, se monnayer.
Il n’en est pas de même pour les choses de la vie, de la nature.
Ainsi, la valeur que nous attribuons à la vue, à la possibilité de marcher, de respirer, à un instant de bonheur avec des amis, sa compagne (ou son compagnon), ses enfants… tout cela n’a pas de prix, dans tous les sens de l’expression, car ce qui constitue la vraie Vie, 100 % authentique, n’est pas monnayable (et ceux qui le croient, le paient très cher un jour ou l’autre…).
Mais revenons à l’argent.
Des gens créent, détiennent, gèrent et “distribuent” l’argent.
On les appelle des Grands banquiers.
Vous avez remarqué que toutes les bourses du monde sont collées à ce qui se passe aux USA, et que la « FED* » est au cœur de tout cela.
*La Réserve fédérale (Federal Reserve System), appelée souvent Federal Reserve ou Fed, c’est la banque centrale privée des Etats-Unis.
Elle a été créée par le Federal Reserve Act, dit aussi Owen-Glass Act. Les banques suivantes sont à l’origine de cette fondation :
Rothschild Bank of London ; Rothschild Bank of Berlin ; Warburg Bank of Hamburg ; Warburg Bank of Amsterdam ; Lazard Brothers of Paris, Israel Moses Seif Banks of Italy ; Chase Manhattan Bank of New York ; Goldman, Sachs of New York ; Lehman Brothers of New York ; Kuhn Loeb Bank of New York.

Les petites mains : les Petits banquiers locaux :
Un Petit banquier collecte l’argent des gens qui en ont, pour le prêter à ceux qui n’en ont pas assez, et qui en ont besoin pour créer une activité.
Ce faisant, ceux qui empreintent, créent des richesses (et des intérêts), un argent qui retournera à la banque, la boucle est bouclée.
L’art d’un Petit banquier est donc de faire travailler les autres pour lui, c’est ce qu’il appelle avec un bel euphémisme :
« Faire travailler l’argent ».
Mais si les choses vont mal, qu’à force de faire n’importe quoi avec l’argent des autres (le nôtre), que le Petit banquier n’a plus d’argent à prêter, que se passe-t-il ?
C’est le cas aux USA.
C’est simple, souvenez-vous pour le Crédit Lyonnais, le Petit banquier se retourne alors vers l’Etat et son budget, les fonds publics,
c’est-à-dire encore nous, notre argent…
Un argent que l’Etat lui redonne volontiers puisque ceux qui tiennent l’Etat sont aux ordres du Grand banquier, et pour cause, c’est le Grand banquier qui a financé leur campagne électorale… démocratique…
Ils ne sont en place, eux et pas d’autres, que par le bon vouloir du Grand banquier, le vote n’étant qu’une… formalité pour gogos manipulés.
Le Petit banquier se retrouve donc réapprovisionné en fonds à prêter, en profitera pour racheter les actions et biens à bas prix, et cela peut repartir pour un tour. Aux contribuables de rembourser intérêts et capital au Grand banquier, via le budget de l’Etat…
C’est sans fin… merveilleux, non ?

PS : Petite précision pour les super archi nuls, dans « Grand banquier » dans le texte, il faut comprendre « maître du jeu » (comme « Rothschild », par exemple, et pour ne nommer personne…).
Idem pour les « élus »… on ne parle pas des conseillers municipaux !
Les plus serviles alimenteront tout de même un des viviers dans lequel seront puisés les futurs grands serviteurs de… “l’Etat”… et là, dans “Etat”, il faut comprendre « maîtres du jeu »…

Bon, c’est peut-être un peu simpliste et donc réducteur, mais dites-vous bien que dans le détail des dessous des pratiques bancaires, c’est encore beaucoup, beaucoup plus sordide…

Travaillez bien… et surtout, votez bien…

Les points sur les “i” :
L’émission de la monnaie est le monopole d’intérêts privés, Morgan, Rockefeller, Rothschild, etc., qui ont le contrôle des Réserves Monétaires mondiales, qu’il s’agisse de la Federal Reserve Bank of America (dite FED), de la Banque du Canada ou de la BCE.
Ils émettent de la monnaie fictive qui se résume à des créances alpha numériques sur un ordinateur, sans même avoir les réserves couvrant ces prêts. Ils vont jusqu’à faire l’économie des coûts d’imprimerie des billets. Par contre, ils réclament évidemment des intérêts eux sonnants et trébuchants aux Etats emprunteurs. Ils ont ainsi endetté les Etats avec des intérêts cumulés qui représentent jusqu’à 90% de la dette.

Ghislaine Saint Pierre Lanctôt est médecin et clinicienne québécoise, auteure des best-sellers “La Mafia Médicale”, “le Procès de la Mafia Médicale” et plus récemment du livre “Que diable suis-je venue faire sur cette terre ?”.

Un mandat d’arrestation a été prononcé le 3 mars 2008 pour défaut de comparaître à l’encontre de Ghislaine Lanctôt. Le 6 juin 2007, l’Agence du revenu du Canada avait signifié une sommation de comparaître le 18 juin 2007 en cour du Québec de Granby pour répondre à sept chefs d’accusation relatifs à l’impôt et pour omission de produire des déclarations de revenus.

QUE SE PASSE-T-IL ?
« Jusqu’en 1994, j’ai accepté de payer les impôts pour l’entité fictive appelée “contribuable”, une corporation que le gouvernement a créée, qui lui appartient et qui porte le nom de LANCTOT, GHISLAINE. Je croyais contribuer ainsi au bien public et je le faisais avec entrain. Que s’est-il passé pour que je stoppe complètement cette pratique?

C’est par obéissance à mon “âme et conscience” que j’ai pris cette décision, depuis que je sais que :

1. Les impôts ne servent pas au bien public. Ils vont directement dans les coffres des banquiers internationaux – propriétaires de la Banque du Canada – qui les utilisent pour financer les armes et les guerres, entre autres…

2. La Banque du Canada n’appartient pas au Canada. Elle est un cartel de banques privées internationales qui créent la monnaie canadienne.
Ce pouvoir de création de la monnaie était exclusif au gouvernement canadien. Il l’a cédé à la Banque du Canada en 1913. Depuis lors, le gouvernement emprunte (avec intérêt composé) de l’argent qu’il pouvait créer lui-même, sans coûts. C’est ainsi qu’une dette s’est constituée et que le peuple, les “contribuables” donnés en garantie, se saignent à blanc pour en payer uniquement les intérêts.

3. Les services fournis par le gouvernement ne sont pas payés par les impôts. Ils sont financés à même de nouveaux emprunts encourus régulièrement. D’où la croissance constante de l’inflation et de la dette – capital et intérêts -.

4. La dette est fictive, virtuelle. C’est une fausse dette. Aucun argent n’a été prêté par les banquiers propriétaires de la Banque du Canada. Ce sont des écritures sans aucune réserve qui sont enregistrées et utilisées. C’est de l’argent fictif, créé à partir de rien. Il n’y a pas de vraie dette !

5. Les impôts sont à contribution volontaire pour les particuliers. Il n’y a pas de loi qui impose aux femmes et aux hommes vivants – des êtres humains en chair et en os – de payer l’impôt sur leurs revenus. Seules les corporations – des personnes fictives – sont tenues de payer l’impôt sur leurs profits (revenus moins dépenses).

EN PAYANT LES IMPOTS :
– Je me fais complice de tromperie et escroquerie publiques.
– Je participe au financement des guerres et génocides dans le monde. Les Principes de Nuremberg n’interdisent-ils pas toute forme de collaboration, directe ou indirecte, avec un “crime contre la paix, un crime de guerre, un crime contre l’humanité” ?
– J’endosse la dépossession des petits par les gros, je crée l’injustice sociale. Devant ce constat, mon âme m’interdit formellement de contribuer aux impôts. D’ailleurs, même chez les autorités, le message est ambivalent quant au comportement à adopter. C’est établi, il faut toujours obéir aveuglément aux ordres des autorités. Sauf que, parfois, il faut obéir à sa conscience plutôt qu’aux ordres des autorités…

Je suis consciente de la perturbation qu’occasionne, pour les systèmes établis, l’obéissance à mon ‘âme et conscience’. Peu importe le prix à payer, je demeure fidèle à mon ‘âme et conscience’. C’est elle qui gère ma vie et je lui ai donné carte blanche. Quelle que soit l’issue de cette aventure, je me réjouis de contribuer à l’évolution de la conscience humaine. Après tout, n’est-ce pas pour cela que je suis sur terre ?! ».
Ghislaine Lanctôt

Source: http://artemisia-college.org/L’economie_pour_les_nuls-00-050-02-0179-01.html
Advertisements

La pensée positive

Pour découvrir la puissance de la pensée positive, Louise L. Hay nous invite à nous imprégner des citations suivantes :

  1. J’habite un monde d’amour et d’acceptation.
  2. La vie m’aime et je suis en sécurité.
  3. Je fais confiance en l’Intelligence divine pour influencer mes affaires et je cours de succès en réussite.
  4. Je parle avec sagesse et discernement.
  5. Désormais je prends mon corps en charge avec amour.
  6. Je me réjouis de l’amour que j’ai à donner.
  7. C’est l’amour qui anime ma vie.
  8. Je reçois l’amour que je donne.
  9. Financièrement, je suis toujours à l’aise.
  10. Je trouve de l’aide partout où je me tourne.
  11. L’amour inconditionnel c’est simplement un amour qui n’attend rien en retour.
  12. Je suis le créateur et l’acteur de ma vie.
  13. Les êtres sont comme des fleurs. Chacun à sa beauté propre, chacun s’ouvre et s’épanouit à sa manière et à son rythme.
  14. Je suis ici pour remplir une mission.
  15. Toutes mes nouvelles habitudes m’aident de façon positive.
  16. Aujourd’hui je chosis de dépasser mes limites d’hier. Je suis prêt à m’ouvrir à quelquechose de nouveau.
  17. Je mets de l’amour dans mon regard et je vois tout clairement.
  18. Il n’y a pas quelquechose à faire. Il y a quelquechose à savoir.
  19. Plus je comprends de choses et plus mon univers s’élargit.
  20. Je me fais toujours confiance.
  21. La manière dont nous voyons ce qu’il y a à l’extérieur de nous reflète ce qu’il y a en nous.
  22. Mon corps est un ami et j’en prends soin.
  23. Je reconnais désormais ma créativité et j’y fais honneur.
  24. Je me félicite pour les grandes et petites choses que je réalise.
  25. Décidez de dépasser les limites de votre esprit humain actuel. Oui vous le pouvez.
  26. Je revendique mon pouvoir et je dépasse toutes mes limites.
  27. Je ne peux pas me sentir perdu, seul, ou abandonné car je vis au sein de l’Intelligence divine.
  28. Je suis en paix avec le départ de ceux que j’aime.
  29. J’aime ce que je pense.
  30. Je me choisis une idée de Dieu qui soit pleine d’amour et qui me plaise.
  31. Je donne à la Vie avec joie et la vie me le donne avec Amour.
  32. L’amour fait toujours disparaitre la douleur.
  33. Les émotions sont des pensées qui sont actives dans notre corps.
  34. Je ne suis pas obligé de travailler dur pour mériter un bon salaire.
  35. Si vous vous aimez vous aurez l’énergie de surmonter rapidement tous les problèmes.
  36. J’adore les enfants et les enfants m’adorent.
  37. M’aimer moi-même et les autres me permet de m’épanouir et de vivre au maximum de mes possibilités.
  38. Je m’aime dans toutes les expériences que je traverse et tout va bien.
  39. Quand nous sommes prêts à évoluer notre vie s’épanouit de façon merveilleuse.
  40. Grâce à mes factures, j’affirme ma capacité de payer.
  41. Je partage mes ressources et mon savoir avec la Vie.
  42. J’ai choisi des parents qui me conviennent parfaitement dans cette incarnation.
  43. Je suis financièrement à l’aise.
  44. Mon corps est en paix, heureux, en bonne santé et moi aussi.
  45. En élargissant mes horizons, je fais facilement disparaître mes limites.
  46. Je suis une expression individuelle de la Vie.
  47. Je peux guérir en toute sécurité.
  48. Je transforme les leçons à apprendre en partie de plaisir
  49. Je fais des choix nouveaux, différents, plus positifs, qui me nourissent de l’intérieur.
  50. Ma maison et mon coeur sont des lieux de paix et de bonté.
  51. La seule chose que vous pouvez vraiment maîtriser c’est ce que vous pensez au moment présent. Vous avez tout pouvoir sur votre pensée du moment.
  52. Je me crée avec amour une santé parfaite.
  53. La sagesse que je cherche se trouve en moi.
  54. Je mérite ce que la Vie a de mieux à m’offrir.
  55. La mort est une porte qui s’ouvre sur une vie nouvelle.
  56. La nourriture est une amie. Je la remercie de me donner sa vie pour me nourrir.
  57. Chaque instant est un nouveau départ.
  58. Je fais circuler les bonnes nouvelles.
  59. Mon but est de m’aimer davantage de jour en jour.
  60. Tout ce dont j’ai besoin est à portée de ma main.
  61. Je choisis un mode de vie paisible.
  62. Le pardon possède un pouvoir de guérison que j’ai toujours à ma disposition.
  63. Nos parents sont des gens merveilleux.
  64. Tout va bien. J’ai tout ce dont j’ai besoin en ce moment.
  65. Mes pensées déterminent ma vie.
  66. Nous sommes de merveilleux êtres spirituels qui vivont une expérience humaine.
  67. Je découvre maintenant de nouvelles et merveilleuses expériences. Je suis en sécurité.
  68. Je concentre doucement mon esprit sur les belles choses de la vie.
  69. Le pouvoir se trouve dans le moment présent. Affirmez votre pouvoir.
  70. Ma conscience est riche.
  71. Je me libère et je pardonne.
  72. Toutes mes expériences font partie de la richesse et de la plénitude de la Vie.
  73. C’est avec moi-même que j’entretiens la meilleure relation.
  74. L’amour est le fondement de ma religion.
  75. J’ai la responsabilité de ma vie.
  76. Mes rêves sont des experiences pleines de joie et de tendresse.
  77. Je m’aime et je m’accepte exactement tel que je suis.
  78. Je suis en paix avec ma vie sexuelle.
  79. Quelque soit mon épreuve, je sais que je suis aimé.
  80. Je suis détendu car je sais que la Vie est toujours là pour me soutenir, m’aider et me réconforter.
  81. Pour réussir vous devez penser que vous êtes une réussite et non un échec.
  82. Je ne suis jamais pressé car j’ai toute la vie devant moi.
  83. Si je suis maintenant dans cette situation c’est que j’ai quelquechose à en apprendre.
  84. Parce que chacun de nous est unique, il ne peut y avoir ni comparaison, ni concurrence.
  85. Je choisis les pensées qui me réconcilient avec l’idée de vieillir.
  86. L’amour désamorce toujours la violence.

Source : Pensées pour transformer votre vie – Louise L. Hay (Editions Vivez Soleil)

10 commandments alternatives

10 indian commandments
.

Richard Dawkins in The God Delusion:

  1. Do not do to others what you would not want them to do to you

  2. In all things, strive to cause no harm

  3. Treat your fellow human beings, your fellow living things, and the world in general with love, honesty, faithfulness and respect.

  4. Do not overlook evil or shrink from administering justice, but always be ready to forgive wrongdoing freely admitted and honestly regretted.

  5. Live life with a sense of joy and wonder

  6. Always seek to be learning something new

  7. Test all things; always check your ideas against the facts, and be ready to discard even a cherished belief if it does not conform to them.

  8. Never seek to censor or cut yourself off from dissent; always respect the right of others to disagree with you.

  9. Form independent opinions on the basis of your own reason and experience; do not allow yourself to be led blindly by others.

  10. Question everything

.

Among a few others set of 10 rules, there is another one, very obscure and interesting, called the Georgia Guidestones.  More on this later…

Changer de vie

Changer de vie

Pour changer de vie il faut simplement se poser des questions et tenir compte des réponses que l’on obtient. N’oubliez pas non plus que tout ce que votre esprit peut concevoir, vous êtes capable de le réaliser. Il suffit de faire preuve de créativité

Vous trouverez ci-après une liste de questions susceptibles de provoquer un changement important dans votre vie.

  • Que pourriez-vous accomplir si vous trouviez la force d’agir dès à présent ?
  • Quelles sont les décisions que vous avez prises ou n’avez pas su prendre dans le passé dont vous mesurez les conséquences aujourd’hui ?
  • Si vous deviez mourir d’ici un an, que changeriez-vous à votre vie ?
  • Si vous deviez mourir d’ici demain, que feriez-vous de vos derniers instants ?
  • Quelle leçon, tirée de vos erreurs passées, peut vous être utile pour améliorer votre vie actuelle ?
  • Quel geste simple pourriez-vous accomplir aujourd’hui pour donner un nouvel élan à vos projets ?
  • Comment pourriez-vous transformer l’invisible en visible ?
  • Quel genre de vie souhaiteriez-vous avoir ?
  • Qu’aimeriez-vous apprendre ?
  • Quels savoirs-faire souhaiteriez-vous acquérir ?
  • Quels traits de caractère voudriez-vous posséder ?
  • Qui seraient vos amis ?
  • Que seriez-vous ?
  • Combien d’argent désirez-vous accumuler ?
  • Quels sont vos objectifs professionnels ?
  • Combien d’argent voulez-vous gagner par an ?
  • Quelles décisions seriez-vous amené à prendre sur le plan financier ?
  • Quelles sont les choses que vous aimeriez posséder ?
  • A quels événements aimeriez-vous assister ?
  • Quelles aventures aimeriez-vous vivre ?
  • Quelle rôle aimeriez-vous tenir dans la société ?
  • Qui pouvez vous aidez ?
  • Quelle cause pouvez-vous défendre ?
  • Que pouvez-vous créer ?
  • Que pourriez vous faire dès aujourd’hui pour atteindre vos objectifs ?
  • Quelle perception auriez-vous de vous même ou de votre vie si vous atteignez vos objectifs dans 1 an ?
  • De combien de façons les personnes qui vous entourent profiteront-ils de vos efforts actuels ?
  • Avez vous actuellement l’impression de vous rapprocher de vos objectifs ? De vous en éloignez ? Comment pourriez vous améliorer cette situation ?
  • Quelles seraient les conséquences à long terme de votre inaction actuelle ?
  • Qu’est ce qui actuellement vous procure le plus de plaisir ? Le plus de souffrance ? Quelles sont les conséquences sur votre vie ?
  • Que pourriez-vous faire si vous vous sentiez quotidiennement rempli(e) d’énergie ?
  • Quelles sont les croyances qui vous donnent confiance en vous ?
  • Quelles nouvelles attentes pourriez-vous avoir envers les autres et vous-même ?
  • Quelles sont les croyances qui se manifestent dans le comportement de votre entourage ?
  • Etes vous sur(e) que vos croyances sont vraies ? En quoi votre vie serait différente si vous pensiez le contraire ?
  • Si vous examiniez vos propres croyances avec les yeux de quelqu’un d’autre que verriez-vous ?
  • Quelles sont les convictions qui vous renforcent ? Quelles sont celles qui vous affaiblissent ?
  • Quelles sont les croyances soit-disant réalistes devriez vous éviter ?
  • Que pourriez-vous accomplir si vous aviez suffisamment confiance en vous pour utiliser votre vaste potentiel ?
  • Quel rêve pourriez vous réaliser en utilisant votre imagination ?
  • Dans quelle aventure fascinante et enrichissante pourriez vous lancer en lisant un bon livre, en regardant un film ou en écoutant de la musique ?
  • Quelles nouvelles expériences aimeriez-vous vivre ?
  • Quelle expérience émouvante pourriez-vous partager avec quelqu’un que vous aimez ?
  • Quelle nouvelle expérience enrichissante pourriez vous tenter aujourd’hui ? Quelle en serait l’impact sur votre personnalité ?
  • Qui êtes vous ? Comment pourriez vous vous définir en employant des termes valorisants ?
  • Que faites vous régulièrement pour prendre soin de vous ?
  • Dans la relation que vous vivez avec ceux que que vous aimez quelle est la chose la plus importante que vous donnez ?
  • Que pourriez vous faire aujourd’hui pour quelqu’un que vous aimez ?
  • Qui sont vos héros ? Que faites-vous pour leur ressembler ?

Les questions qui suivent sont à vous poser quotidiennement

  • Quels sont les aspects de ma vie dont je suis heureux (se) actuellement ?
  • Pour quelles raisons en suis-je heureux(se) ?
  • Quel effet cela a t-il sur moi ?
  • Qu’est ce qui me stimule actuellement ? Pour quelles raisons ? Quel effet cela a t-il sur moi ?
  • Quelles sont les choses dont je peux être fier(e) actuellement ? Pour quelles raisons ? Quel effet cela a t-il sur moi ?
  • Quels sont les bienfaits de la vie dont je suis reconnaissant(e) en ce moment ? Pour quelle raison ? Quel effet cela a t-il sur moi ?
  • Quelle est mon activité préférée en ce moment ? Quel effet cela a t-il sur moi ?
  • Quelles sont les personnes que j’aime ? Qui m’aiment ? Quel effet cela a t-il sur moi ?
  • Qu’est ce que j’ai donné aujourd’hui ?
  • Qu’ai-je appris aujourd’hui ?
  • Dans quel état est-ce que je désire me sentir en ce moment ?
  • Sur quelle croyance me suis-je basé pour éprouver les émotions que je ressens actuellement ?
  • Quelle leçon puis-je tirer de cette expérience ?
  • Quelle est la chose la plus importante à mes yeux ?
  • Quelles émotions dois-je éviter de ressentir ?

Changer de vie ça peut donc aussi simplement signifier changer de travail

pris du site de plegarrec